Media Week Report - 20 janvier

Cette semaine, le Media Week Report vous propose de découvrir le « Journalism Project », la toute dernière initiative de Facebook. Au menu également, le lancement d’ « Explicite », le média 100% numérique créé par les anciens journalistes d’i-Télé, et les nouveautés de Snapchat.

Facebook cherche à renouer avec les médias avec son « Journalism Project »

media week report

Et si c’était le début d’une nouvelle amitié ? Pour renouer avec les médias, qui l’accusent souvent de propager de fausses informations et de nuire à leur écosystème, Facebook a lancé, le 11 janvier, son « Journalism Project ». Cette série de programmes vise à développer une collaboration « plus approfondie avec les médias », dans le but d’améliorer la qualité de l’information sur la plateforme, a affirmé Fidji Simo, responsable des produits, sur le blog du réseau.

Le projet comporte trois volets. Tout d’abord, le développement des produits d'information du réseau social et l’amélioration des formats de « storytelling » existants, y compris Live, 360 et Instant Articles. Ensuite, la formation accrue des journalistes aux outils Facebook. Enfin, la collaboration avec d’autres acteurs pour aider les utilisateurs à décider quelles sources sont fiables.

L’entreprise a aussi annoncé la mise à disposition gratuite de son service CrowdTangle, populaire auprès des éditeurs et des journalistes à la recherche de données Facebook.

Tout cela arrive quelques jours après la nomination de Campbell Brown, une ancienne journaliste de la CNN, au poste de « directrice des partenariats avec les médias ».

Ces annonces n'ont pas surpris les médias, qui évoquent « des initiatives qui existent déjà », selon Le Monde. Pour certains observateurs, « cela ressemble à un coup de com’ pour reprendre la main après la polémique sur les fake news », alors que le New York Times salue la « prise de responsabilité » du géant de Menlo Park, qui serait « de plus en plus à la hauteur de son rôle de distributeur d’information ».

Anciens d’i-Télé: la suite, c’est «Explicite»

Un projet audacieux et inédit s’apprête à bouleverser l’univers des medias français. Vendredi 20 janvier, une cinquantaine d’ex-journalistes d’i-Télé, réunis dans le collectif « Journalistes associés », lanceront un nouveau media d’information, « Explicite », qui proposera ses contenus, à savoir des vidéos montées et du live, directement sur les réseaux sociaux.

Plusieurs plateformes seront mises à contribution, notamment Facebook Live, Periscope et YouTube. En même temps, une petite équipe travaillera sur YouBelive, une structure consacrée à des vidéos plus élaborées, comme des duplex par exemple. Cette expérience représente une première absolue dans le monde de l’information, au moins en France. « Nous voulons nous remettre au service des gens et retrouver le lien avec eux sur les réseaux sociaux », a affirmé sur France Inter Olivier Ravanello, président du collectif et ancien chroniqueur international d’i-Télé.

Bien que la nouvelle structure soit beaucoup moins couteuse qu’une chaîne en continu traditionnelle, elle nécessite quand-même des financements, mais pour l’instant aucun modèle économique n’a été précisé. Pour le moment les journalistes travaillent bénévolement, mais Le Monde explique que l’équipe réfléchit à un appel aux dons voire un abonnement payant. La participation d’un ou plusieurs investisseurs privés est également envisagée.

Snapchat entame sa mue pour séduire les publicitaires

Alors que son entrée en bourse est imminente et qu’il vient de choisir Londres comme siège européen, Snapchat mise tout sur l’innovation, dans le but de simplifier la vie des utilisateurs et séduire les annonceurs –tout en grignotant des parts de marché à Instagram et Facebook. 

Parmi les nouveautés les plus attendues, annoncées jeudi 12 janvier, l’introduction de la barre de recherche et la réhabilitation de la fonctionnalité « Our Story ». Selon le contexte de la publication, Snapchat ajoutera automatiquement les contenus créés à la « Story » collective correspondante, qui sera live et internationale.

Mais le réseau au petit fantôme est loin de s’arrêter là, bien au contraire. Pour le site américain Mashable, deux autres nouvelles fonctionnalités sont actuellement à l’étude, dans le but de booster les revenus publicitaires digitaux de la plateforme. La première permet d’insérer un lien vers un site ou une application depuis les publicités, Snap Ads. La deuxième fait en sorte que l’internaute puisse s’inscrire à un service ou effectuer un achat sans devoir renseigner à nouveau ses informations personnelles. Ces dernières – nom, téléphone, adresse mail – seront en effet communiquées par Snapchat, qui les détient déjà depuis l’inscription de l’utilisateur. Pour l’instant, l’entreprise n’a pas dévoilé les noms des marques avec lesquelles elle développe ces fonctionnalités, ni quand elles seront déployées pour l’ensemble des annonceurs.




Search article