Media Week Report - 3 mars

Cette semaine, le Media Week Report vous invite au Mobile World Congress, alors que Google lance un nouvel outil pour modérer les commentaires en ligne et YouTube dévoile son bouquet de chaîne TV payantes !

La convergence entre médias et télécoms s’invite au Mobile World Congress

mobile world congress

Au-delà de la présentation de produits, le Mobile World Congress de Barcelone, qui s’est déroulé du 27 février au 2 mars, est l'endroit idéal pour appréhender les grandes tendances du moment dans la high-tech. Au menu cette année, l’intelligence artificielle et la 5G mais aussi, comme ne cesse de le répéter le Media Week Report, la convergence entre médias et opérateurs télécoms – les médias s’invitant, cette année, au congrès.

Stéphane Richard, PDG d'Orange – qui discute alliance avec Canal+ pour étoffer ses contenus – John Martin, PDG de Turner Broadcasting, et Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi, ainsi que Reed Hastings, patron de Netflix, figuraient parmi les intervenants des différentes keynotes, comme le soulignent Les Echos et La Tribune.

Le patron de Netflix y a fait, comme indiqué par  La Tribune, le pari un peu fou de la vidéo en illimité sur smartphone. Pour Reed Hastings, les opérateurs téléphoniques permettront bientôt à leurs clients de regarder à volonté télévision et films. « D'ici dix à vingt ans, toutes les vidéos que vous regardez seront sur internet », a-t-il déclaré.

Comme le souligne ZDNet, l’industrie des médias et du divertissement sera en effet l’une des premières à s’intéresser à la 5G – une technologie qui, si elle ne sera pas réalité commerciale avant 2020, était présente sur tous les stands du MWC 2017. Cette technologie offre la possibilité de télécharger un film en quelques secondes ou de visionner des vidéos en très haute définition, et de proposer des contenus d’infotainment aux passagers de voitures connectées – l’internet des objets étant l’autre grand gagnant de la téléphonie de cinquième génération.

A Barcelone, on se retrouve « à parler davantage des usages et de l'expérience utilisateur que des technologies elles-mêmes », estime plus généralement, pour Les Echos, Jean-Laurent Poitou, responsable mondial chez Accenture de la stratégie et du développement pour le secteur télécoms, médias et high-tech. De nouveaux usages sans nul doute à suivre dans les prochains Media Week Reports !

Google Perspective, un seul combat, la modération des commentaires

Par le biais de son incubateur Jigsaw, Google présente son nouvel outil, Perspective, dont le but est de pacifier – pour les médias notamment – les fils de commentaires sur Internet. Des commentaires haineux qui perturbent les éditeurs de contenus davantage enclins à générer, autour de leurs sujets, des discussions constructives.

« Les médias veulent encourager l'engagement et la discussion sur leurs contenus, mais ils trouvent que la modération de millions de commentaires pour repérer ceux qui sont abusifs prend beaucoup d'argent, de travail et de temps. Conséquence, de nombreux sites ont fermé les commentaires », regrette Jared Cohen, président de Jigsaw (La Tribune).

Un autre objectif est d’éradiquer le harcèlement sur Internet.

L’initiative, qui avait été annoncée en septembre en collaboration avec Wikipedia et  The New York Times, est désormais mise à disposition des médias ayant intégré le programme Digital News Initiative piloté par Google. Elle repose sur du machine learning, une technologie d'intelligence artificielle qui évalue, sur une échelle de 0 à 100, le degré de toxicité d'un commentaire.

L’outil de Google, à mi-chemin entre outil de modération des contenus et plateforme anti-harcèlement en ligne, n’est pour l’instant pas capable de détecter le sarcasme cher aux trolls, et Google Perspective, se nourrissant des débats et des corrections effectuées par les utilisateurs, s‘affinera petit à petit.  

Menant des initiatives similaires, Facebook et Twitter (qui vient d’annoncer, selon Stratégies et Le Monde, automatiser en partie sa lutte contre le harcèlement) partagent le combat de Google Perspective.  

YouTube, une nouvelle aventure dans le monde de la télévision payante

YouTube part à la conquête du petit écran. Le 28 février, la plate-forme de vidéos a lancé YouTube TV, un bouquet de chaînes accessible sur Internet depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Au menu une quarantaine de chaînes, dont les quatre géants CBS, ABC, NBC et Fox, ainsi que Disney Channel et National Geographic. Le sport, qui constitue un tiers du bouquet, se taille la part du lion. L’offre, qui sera disponible aux États-Unis dans les prochains mois à 35 dollars par mois, comprend aussi les 28 séries originales de YouTube Red et une fonction d’enregistrement illimitée dans le cloud.

L’objectif de ce nouveau chapitre de l’histoire de YouTube? Diversifier les sources de recettes, qui aujourd’hui sont quasi totalement liées à la publicité, explique Le Monde. Même si YouTube TV ne sera pas probablement rentable – la plate-forme étant obligée de payer des commissions aux chaînes du bouquet – YouTube pourra vendre au prix fort des spots publicitaires sur les créneaux qui ont été jusqu’à maintenant exploités par les câblo-opérateurs.

De plus, grâce à cette opération, le géant du web pourra prétendre séduire la jeune génération des « Cords Never », une génération qui n’investit plus dans les abonnements TV.



Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité média facile à consulter
En savoir plus