Social Week Report - 14 Août

Facebook ouvre les possibilités du live streaming aux célébrités et aux marques et rejoint ainsi Twitter et Snapchat dans la course à la vidéo en direct. En bonus, le superbe fail de la semaine, repéré sur le compte Twitter d’Hillary Clinton.

FACEBOOK SE CONVERTIT ENFIN AU LIVE STREAMING

facebook-mentions (1)

On vous le disait encore il y a tout juste quelques mois, les réseaux sociaux se positionnent tous sur le live streaming, qui permet aux utilisateurs de poster et/ou de visionner un flux vidéo en direct depuis un ordinateur ou un smartphone.

Dans ce domaine, Twitter et Snapchat ont pris une bonne longueur d’avance. Le premier a racheté en début d’année l’application dédiée Periscope, et le second rencontre un grand succès avec ses « Stories », ces vidéos publiées autour d’événements ponctuels. À cet égard, le débat entre candidats à l’investiture républicaine aux États-Unis la semaine dernière a démontré une fois de plus la popularité de Snapchat auprès de la jeune génération, qui aurait suivi en masse les échanges et les coulisses de cette grand-messe via la plateforme du réseau social.

Une fois n’est pas coutume, Facebook semblait un peu à la traîne. Mais les contenus en direct ont fait leur apparition ces derniers jours sur les pages de quelques célébrités mondiales. Cette fonctionnalité, baptisée « Mentions », a ainsi permis aux championnes Lindsey Vonn et Serena Williams, au footballeur Ricardo Kakà ou encore à l’acteur Dwayne Johnson de partager avec leurs followers des instants de vie – plus ou moins passionnants d’ailleurs – en direct, depuis leur compte.

Selon TechCrunch, Facebook serait sur le point de rendre « Mentions » disponible pour davantage de pages et de profils. Mais ne comptez pas streamer pour autant votre petit-déjeuner en direct dès la semaine prochaine. Facebook devrait d’abord réserver cette fonctionnalité aux « comptes vérifiés », c’est-à-dire aux profils de personnalités et aux pages de marques ou de médias. Avant un nouvel élargissement de sa cible ?

TROIS ÉMOTICÔNES ET UN FLOP

123

Le fail de la semaine est signé de la candidate à l’investiture démocrate Hillary Clinton ! Depuis le lancement de sa campagne, cette dernière est très active sur TOUS les réseaux sociaux. Sur Pinterest par exemple, elle soigne son image de grand-mère en partageant ses idées de cadeaux pour sa petite-fille. Mais cette semaine, l’équipe en charge de sa stratégie digitale a un peu dérapé sur Twitter, ce qui n’a pas échappé aux médias américains. Dans un tweet daté du 12 août publié sur le compte officiel de l’ex-première dame, les jeunes américains sont invités à décrire leur sentiment au sujet de la dette qu’ils ont contracté pour leurs études supérieures… « en trois émoticônes ou moins ».
facebook-mentions23

Consternation immédiate sur la Twittosphère, qui critique en masse la simplification à outrance d’un sujet aussi complexe que crucial aux États-Unis. C’est d’autant plus fâcheux que la question est un des axes de campagne d’Hillary Clinton. Avec des ficelles aussi grosses,  la tentative de rallier les jeunes à sa cause a fait un très beau flop.




Search article