Social Week Report - 20 Fevrier

Le potentiel des réseaux sociaux fait frétiller les investisseurs cette semaine. Snapchat se prépare à lever des millions de dollars, tout comme Pinterest, qui pourrait bientôt entrer en concurrence frontale avec Amazon.

PINTEREST POURRAIT BIENTÔT FAIRE DE L’OMBRE À AMAZON

Ça bouge chez Pinterest ! On en parlait récemment, le réseau social à « pins », qui permet aux utilisateurs de construire des tableaux en y affichant leurs pièces vestimentaires préférées, leurs meilleurs idées déco ou encore leurs dernières trouvailles culinaires, peinait à attirer durablement les marques. Mais la prochaine initiative du site pourrait bien mettre tout le monde d’accord… D’après Re/Code, Pinterest serait en effet sur le point d’intégrer un bouton « buy » permettant aux utilisateurs d’acheter directement les produits plébiscités par les « pinners ». Sur Pinterest, le prix des produits épinglés est déjà affiché, mais avec cette nouvelle fonctionnalité, le site se rapprocherait encore d’avantage d’une plateforme de e-commerce, puisque les achats pourraient être réalisés in vivo.

Pinterest compte bien tirer parti de ses 70 millions de visiteurs uniques par mois et de ses « power pinners » les plus influents pour se tailler une part du gâteau. Mais attention, il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde. Alors qu’Amazon et eBay sont déjà leaders sur le shopping en ligne, Facebook, Twitter et Google s’y mettent aussi et les utilisateurs du web pourraient bientôt voir les boutons « acheter » pousser comme des champignons, au risque de frôler l’overdose. Twitter a déjà expérimenté un bouton « achat immédiat » incorporé aux tweets et Google réfléchirait à introduire le même service sur les publicités de ses pages de résultats.

Côté monétisation, le modèle de rémunération de Pinterest n’a pas encore été dévoilé, mais le site pourrait proposer de promouvoir les revendeurs qui intègrent le bouton « buy » contre une rétribution. Une commission sur les achats réalisés via le site pourrait également être prélevée. Quant au déploiement de cette nouvelle stratégie, il pourrait intervenir d’ici 3 à 6 mois. En attendant, Pinterest préparerait une nouvelle levée de fonds, qui ferait grimper sa valorisation à quelque 11 milliards de dollars. Un signe tangible qu’aux yeux des investisseurs, le potentiel de Pinterest est bien loin d’être virtuel…

ON EN PARLE AUSSI...

YouTube veut devenir votre radio idéale

Pour les réseaux sociaux en général, un enjeu de taille est de réussir à proposer un contenu pertinent à chacun de ses utilisateurs, de manière à le fidéliser et à le pousser (en douceur) à revenir le plus fréquemment possible visiter leur site. C’est ce à quoi travaillent avec acharnement les ingénieurs chargés de faire évoluer les algorithmes, ces formules mathématiques un peu mystérieuses qui génèrent automatiquement le contenu s’affichant sur votre profil. Pour YouTube, l’enjeu est le même : vous suggérer plusieurs vidéos, les plus adaptées possibles, en fonction des choix que vous faites sur la plateforme. Avec à la clé, la garantie que vous passerez le plus de temps possible sur le site. Le géant de la vidéo en ligne testerait actuellement un nouveau service, baptisé YouTube Radio, qui constituerait pour vous une bande son, basée sur vos choix de visionnage. Au fur et à mesure des choix proposés, l’utilisateur sera invité à faire évoluer la programmation, en notant ou écartant certaines vidéos, permettant à YouTube d’affiner sa sélection. Pour l’entreprise de Google, il s’agit d’innover et d’optimiser ses services, face à la concurrence des plateformes de streaming comme Deezer ou Spotify, mais aussi de Facebook et ses 3 milliards de vidéos visionnées chaque jour.

Snapchat fait rentrer de l’argent frais

Qui pourra arrêter Snapchat ? Cette semaine, la presse américaine révèle que l’application de messages éphémères prépare une nouvelle levée de fonds, à hauteur de 500 millions de dollars. Au terme de cette nouvelle opération, la valorisation boursière de Snapchat pourrait atteindre 19 milliards de dollars, faisant de l’entreprise une des start-ups les mieux valorisées dans le monde, avec Uber (40 milliards de dollars) ou encore le fabricant de téléphones chinois Xiaomi (45 milliards). Un sacré bond en avant pour l’entreprise créée en 2011, qui ne valait que (!) 10 milliards de dollars l’année dernière. Et pourtant, comme le rappelle Le Figaro, Snapchat ne réalise pratiquement aucun chiffre d’affaires... Il faut croire que sa fringante popularité suffit pour le moment à convaincre les investisseurs de son potentiel, en attendant une stratégie de monétisation de grande ampleur. Du coup, Snapchat continuera certainement à multiplier les initiatives cette année. La dernière en date, baptisée « Local Our Stories » permet, grâce à la géolocalisation de ses utilisateurs, de proposer un contenu spécifique dans une zone donnée. Déployé pour le moment à Los Angeles (Californie) uniquement, le service pourrait bien intéresser les annonceurs ou encore les villes, en leur permettant de cibler au mieux les socionautes en balade.

Si vous avez apprécié ce post réalisé par l’équipe Synthèse de Kantar Media, nous vous invitons à découvrir notre service Revues et Synthèses médias, ainsi que notre vidéo des prédictions sur les 10 tendances à suivre cette année dans la sphère social media !



Search article