Veille et analyse des médias sociaux : de la théorie à la pratique

Ces dernières années, les médias sociaux ont connu un tel essor qu’ils ont investi tous les secteurs de la société. Ils sont aussi devenus un canal de communication à part entière – voire même incontournable - pour présenter son produit ou sa marque. Devant la prolifération des plateformes sociales, des géants Facebook & Twitter aux réseaux « de niche » en passant par les réseaux locaux ou mobiles, l’utilisation des médias sociaux offre un potentiel qui ne peut être ignoré. Une évolution à la fois positive, mais aussi déroutante.

Comment s’adapter ? La fragmentation du paysage médiatique représente plus que jamais un défi pour les professionnels du marketing et de la communication. Que votre marque anime ou pas un compte sur ces plateformes, votre audience elle (clients, prospects, etc.) peut en effet s’y trouver et – potentiellement - parler de vous ! Selon une étude récente, la pénétration des médias sociaux devrait atteindre un tiers de la population mondiale d’ici fin 2015[1]. Aussi, que vous soyez présent ou non là où se déroulent les conversations, inutile de le nier aujourd’hui : la veille des médias sociaux est devenue un enjeu crucial pour savoir qui parle de vous ou d’un sujet qui vous intéresse, à quelle fréquence et en quels termes. Maîtriser sa réputation en tout temps, en tout lieu, sur tout terminal : trois conditions qui doivent aujourd’hui être réunies sous risque d’échec ! Il convient donc de penser au-delà des canaux de communication pris séparément, pour collecter l’ensemble des informations relatives à sa campagne ou à sa marque. Et in fine évaluer l’impact global de sa stratégie de communication sur l’ensemble des médias.

« Data, data, data » : plus qu’un slogan, ce pourrait être la litanie que psalmodient les marques soucieuses de leur réputation. Bien entendu la veille n’est pas une fin en soi : plus il y a de données, plus les outils d’analyses s’imposent comme une évidence. Le monitoring des médias sociaux limité aux mentions ne rend pas pleinement compte de la situation. Tous les experts des médias sociaux vous le diront : il faut donner du sens à la « data ». Aussi la demande sans précédent d’analyse des « social media data » est la clef de voûte de l’émergence d’outils toujours plus variés et sophistiqués. Grâce à l’analyse des conversations sociales, il devient possible de savoir précisément comment son audience interagit avec sa marque et de suivre de près ce qui a bien –ou moins bien – marché.

Parlez-vous « ROI » ? Malgré tous ces outils, la profession rencontre encore des difficultés pour démontrer le retour sur investissement ou l’efficacité des médias sociaux, et adapter ses stratégies et tactiques en conséquence. D’abord, tout le monde ne parle pas digital ou KPI. Et pour vraiment atteindre son but, il y a un préalable : savoir formuler des objectifs. Sans oublier qu’il y a une grande différence entre les métriques qui comptent vraiment, et les « vanity metrics » qui souvent sont faites pour nous dire ce qu’on veut entendre… Ensuite, les outils permettent souvent de collecter et analyser les données… jusqu’à un certain point ! Si votre marque ne connecte pas les données, utilisées à des fins d’analyse, entre les différences sources, comment évaluer globalement vos activités social media ?

Un défi insurmontable ? Bien gérée, la veille et l’analyse des médias sociaux constituent au contraire un formidable levier de performance et de développement au profit de l’entreprise ou de la marque. Le "mini-guide de la veille et de l'analyse des médias sociaux" propose quelques informations de base, conseils et perspectives pour mieux comprendre et gérer votre veille et analyse des médias sociaux.

>> CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE GUIDE

 

[1] http://wearesocial.net/blog/2015/01/digital-social-mobile-worldwide-2015/



Search article