Achat programmatique : Les 5 freins à sa croissance, par Alex Kuhnel

Quand il s’agit du programmatique, la majorité d’entre nous, issus du monde des médias et du marketing, se tourne vers l’un des 2 camps suivants :

Le camp des pros militants vs.  le camp des « Attendez une minute »

Il y a ceux pour qui la publicité en programmatique est le Saint Graal de la pub display : extrêmement efficace, avec pour preuve  une croissance vertigineuse. Pour ceux-ci, le programmatique doit être adopté sans  réserve.

Et il y a ceux pour qui le programmatique semble promettre de grandes choses, mais qui émettent tout de même des réserves.
Selon eux, le programmatique a encore du chemin à faire pour répondre aux exigences des campagnes online. Beaucoup de marques sont dans ce camp et s’inquiètent de la possible inefficacité des campagnes  ou des emplacements inappropriés. De nombreux publishers partagent également ce point de vue pour les mêmes raisons.

Pas d’anti- programmatique, mais des amoureux.

En affirmant que je suis du côté des “Attend une minute”, je pourrais passer pour un conservateur, enclin à briser les rouages du programmatique au profit d’autres solutions de publicité online. 
Mais loin de moi cette idée, bien au contraire, je désire la réussite du programmatique autant que n’importe qui, car après tout, cela fait des années que j’ai choisis de travailler dans l’univers du programmatique.

C’est parce que je souhaite cette réussite que je veux mettre en avant les problèmes qui entravent sa progression. J’ai identifié 5 raisons clés qui expliquent pourquoi la plus grande partie des inventaires onlines et particulièrement l’inventaire premium n’est aujourd’hui pas vendu en programmatique.

Les 5 freins à la croissance du programmatique

Le programmatique doit être à la hauteur des inventaires qu’il cherche à vendre

La réalité est que le programmatique a jusqu’ici principalement été utilisé pour commercialiser de la publicité sur des inventaires à faible valeur ajouté, ce qui convenait aux régies publicitaires et aux marques qui souhaitaient délivrer leurs impressions publicitaires à la bonne audience et au meilleur prix.  

Mais les inventaires premium sont une autre paire de manche. Les campagnes ne se contentent pas de toucher une audience au bon prix mais de respecter l’image de marque des annonceurs. Les régies publicitaires et les marques veulent s’assurer que les publicités sont dans le bon environnement et reflètent leur positionnement et leurs valeurs.
Le programmatique doit réagir, mais comment ?

Alex Kuhnel est le CEO DE Kantar Media TGI. Alex a acquis une grande expérience en travaillant dans différents postes à responsabilités dans le digital et le programmatique. Son expertise est reconnu dans l’univers des medias et du programmatique. 

Pour en savoir plus sur le ciblage programmatique



Search article


Enjeux du programmatique


Alex Kuhnel
Interview d'Alex Kuhnel pour le Hub Institute
En savoir plus

planning online 


De meilleures campagnes de branding pour le planning online
TGI Digital Planner
En savoir plus

tgi ad-vantage


Ciblage comportemental, attitudinale, contextuel, thématique, géographique, démographique, identifiez la meilleure cible pour toucher les bonnes personnes, au bon moment et au bon endroit.
Activez en programmatique vos cibles TGI, sur de nombreuses plateformes
En savoir plus