Media Week Report - 13 avril


Cette semaine, le Media Week Report vous évite de faire des impairs en vous signalant qu’il faut désormais parler de Hulu à la Française (et non de Netflix à la française) pour la future plateforme de vidéo sur abonnement du groupe France Télévisions. Instagram vous aide, pour sa part, à faire des portraits et autoportraits comme de vrais professionnels. Entretemps, L’Express et Le Parisien entament une mue pour mieux se positionner sur le marché.


media week report

Pas de Netflix à la française, mais plutôt un Hulu à la française, pour France Télévisions

D’après Le Figaro, le projet de Netflix à la française que voulait développer Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions ne verra pas le jour sous cette forme. « Officiellement, l'acte de décès n'a pas été prononcé. Mais en interne, plus personne ne se fait d'illusion », confie un connaisseur du dossier.

«Politiquement, c'est compliqué », reconnaît un observateur des médias. Pour sa plateforme de vidéo à la demande spécifique aux contenus du groupe audiovisuel public, « France Télévisions envisageait un modèle payant, parce que la redevance couvre l'achat de programmes diffusés à la télévision, mais pas le coût des diffusions sur un service de SVOD », indique une autre source. Autrement dit, avec une offre entièrement gratuite, le modèle économique n'était pas garanti. Mais faire passer à la caisse des utilisateurs qui s'acquittent déjà d'une redevance télé en tant que contribuables est une idée difficile à faire accepter…d’autant plus que, comme le souligne une source proche du dossier, « la plupart des offres de SVOD des chaînes publiques européennes sont gratuites ».  

France Télévisions a de son côté démenti auprès de l'AFP avoir abandonné, sur décision de Matignon, son projet de future plateforme de vidéo sur abonnement (SVOD). « France Télévisions est en discussion avec plusieurs partenaires afin d'élargir son offre pour créer un Hulu à la française, sur un modèle freemium [une offre de base gratuite et une offre haut de gamme payante]. C'est à dire de créer une plateforme donnant accès aux œuvres françaises partout et tout le temps », a indiqué le groupe dans une déclaration à l'AFP.

Autrement dit, il faudrait désormais parler, non plus de Netflix à la française, mais de Hulu à la française, l’idée étant de rassembler plusieurs acteurs majeurs derrière une seule et même plateforme avec un seul abonnement.

Instagram lance son format portrait Focus

Instagram lance Focus, un format disponible pour les photos et les vidéos, qui permet aux utilisateurs de faire des portraits et des autoportraits de façon professionnelle, en floutant automatiquement l’arrière-plan des photos pour mieux mettre en avant les visages.

En ouvrant l’appareil photo d’Instagram, le format Focus apparaît, sous le bouton d’enregistrement, entre les fonctionnalités Superzoom et Boomerang. Dès qu’une personne apparaît devant l’objectif, la personne reste nette, et le fond est flouté.

Comme toujours sur Instagram, une fois la photo ou la vidéo focus effectuée, vous pouvez appliquer les filtres et les effets habituels.

Instagram officialise également l’autocollant @mention (uniquement disponible sur iOS), une nouvelle manière d’identifier ses amis dans les stories.

L’Express, Le Parisien : chroniques d’un renouveau

Ce printemps marque le temps du renouveau pour deux titres historiques de la presse française, L’Express et Le Parisien.

A l’aube de son 65ème anniversaire, L’Express se réinvente pour être plus en phase avec son époque. A la clé, des nouveautés importantes, selon Le Figaro : l’abandon de la course à l’info en continu, une attention accrue aux contenus numériques et l’unification des rédactions print et web, une « orientation prise par les quotidiens anglo-saxons comme The New York Times and The Guardian », explique à La Croix le sociologue Jean-Marie Charon.

Deux éditions quotidiennes seront publiées à 8h et à 18h sur le site, avec des articles courts le matin et des sujets plus magazine le soir. L’application dédiée proposera également un long portrait vidéo quotidien ; et un podcast devrait être lancé bientôt. Le journal papier restera toutefois le produit phare de L’Express, malgré les difficultés économiques du groupe. Les lecteurs bénéficieront ainsi de « deux expériences, mais un seul Express », comme le souligne le directeur du magazine Guillaume Dubois dans un éditorial.

L’Express n’est pas le seul à faire peau neuve, explique Les Echos. Le Parisien souhaite également proposer une formule inédite pour son édition de dimanche, afin de concurrencer plus efficacement le JDD et augmenter ses ventes. En plus d’un nouveau design, le magazine – qui s’appellera Le Parisien Dimanche, et Aujourd’hui en France dimanche en province – proposera davantage d’articles longs et de reportages, avec une attention particulière portée à l’actualité politique. Pour ce faire, Le Parisien s’appuiera sur ses partenariats avec la chaîne BFM, et d’autres collaborations sont à l’étude. Le lancement de cette nouvelle édition sera accompagné d’une campagne publicitaire de 2 millions d’euros. « Nous devons gagner le match de la notoriété et de l’impact médiatique », a déclaré aux Echos Sophie Gourmelen, directrice générale du Parisien.





Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité média facile à consulter
En savoir plus