Media Week Report - 14 septembre

Cette semaine, le Media Week Report se penche sur les remous provoqués par l’adoption, par le Parlement européen, de la directive européenne sur les copyrights. Twitter, toujours ébranlé par les soupçons d’influence étrangère ainsi que par l’affaire Alex Jones, teste un nouveau design fait de simplifications et de petites améliorations. Quant à Apple, qui vient d’obtenir des autorités européennes la validation du rachat de Shazam, il serait en pourparlers avec de grands quotidiens américains pour étoffer son service Texture.


Directive sur le droit d’auteur : la presse européenne gagne face aux GAFA

L’Union européenne a adopté le 12 septembre la directive sur le droit d’auteur défendue depuis deux ans par l'eurodéputé allemand Axel Voss. Après d'intenses débats et campagnes de lobbying, et alors que le scrutin s'annonçait extrêmement serré, la directive a finalement été appuyée par une large majorité du Parlement européen – 438 voix pour, 226 contre, et 39 abstentions.  

La directive consacre, dans son article 11, la création d'un droit voisin au droit d'auteur pour les éditeurs de presse, note Le Figaro. Ce droit donnera ainsi aux éditeurs de presse les armes juridiques pour négocier une plus juste répartition de la valeur avec les plateformes internet comme Google, Facebook ou Twitter – une nécessité pour l'industrie des médias, alors que les Gafa captent la quasi-intégralité des investissements publicitaires sans rémunérer ceux qui produisent les contenus, précise Le Figaro. La directive stipule ainsi que les plateformes telles que Google, Facebook et Twitter devront rémunérer les groupes de médias lorsqu'ils empruntent ou reproduisent leurs contenus. Selon Les Echos, si les éditeurs de presse prévoient déjà de se regrouper en organismes de gestion collective pour peser face aux géants du web, personne ne s'est risqué à évaluer ce que ce droit pourrait rapporter in fine à la presse et aux différents éditeurs.

La directive améliore également la rémunération des artistes dont les œuvres sont publiées par les plateformes Internet. Pour Les Echos, s’ils espèrent une meilleure rémunération, les ayants droit de la musique et de l’audiovisuel espèrent surtout plus de transparence. Pour les opposants au texte, cette grande victoire théorique entraîne des défis techniques d'une grande complexité et ne règle pas le problème du modèle économique des médias, ni celui de leur dépendance aux plateformes, note La Tribune.

« Je suis fier que la France ait été à la pointe de ce combat », a salué le président Emmanuel Macron. « L'Europe politique a apporté la plus belle des preuves de sa capacité à protéger notre modèle culturel », a ajouté la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

La Commission, le Parlement et le Conseil européens doivent désormais travailler sur un texte commun de la directive, ce qui prendra plusieurs mois. Le texte final devra ensuite être validé par le Parlement ; puis la directive sera transposée en droit national par les Etats membres.

Twitter, dont la crédibilité est plus en jeu que jamais, teste un nouveau design

Twitter a annoncé dans un tweet tester un nouveau design, version desktop. Pas de changements majeurs, plutôt de petites améliorations et des simplifications bienvenues – un mode nuit, un mode d'économie de données, des signets et quelques autres nouvelles fonctionnalités. Pour Numerama, ce nouveau design, qui n’est pas sans rappeler la version mobile de Twitter, est un peu plus moderne que l’actuelle mise en page.

« C'est un test limité pour l'instant », a déclaré, un porte-parole de Twitter à Business Insider, le site soulignant que si ce nouveau design devait être définitivement adopté, il s'agirait de la première refonte majeure de Twitter depuis longtemps, et ce au moment même où la crédibilité du réseau social est plus en jeu que jamais.

Comme l’indique Le Monde, alors que les soupçons d’influence étrangère (Russie, Iran) sur la plateforme ne se sont pas éteints, Twitter est ébranlé par l’affaire Alex Jones – un animateur conspirationniste, très populaire au sein de l’extrême droite américaine, suspendu de Twitter pour deux semaines. Critiqué de toutes parts, et pas seulement par ses utilisateurs, pour sa gestion de l’affaire Alex Jones, Twitter a conscience qu'une réponse cosmétique ne saurait suffire.

Après avoir multiplié les actions ces derniers mois (suppression de comptes suspects ; rachat de la société Smyte, spécialisée dans la lutte contre les contenus haineux, le harcèlement et le spam), son PDG, Jack Dorsey, a admis être désormais prêt à « tout remettre en cause ». « Depuis nos débuts, nous avons changé beaucoup de choses, mais nous n'avons jamais touché aux fondamentaux », expliquait-il sur CNN. Ira-t-il jusqu'à faire évoluer certains paramètres, en valorisant moins, par exemple, le nombre de personnes qui vous suivent sur le réseau, s’interroge Le Monde. A suivre…

Apple obtient le feu vert de la Commission européenne pour son rachat de Shazam… et discute avec de grands quotidiens américains

La Commission européenne a donné, jeudi 6 septembre, son accord au projet de rachat par Apple de l’application mobile Shazam qui permet d’identifier des chansons. Elle estime ainsi que ce rachat ne réduira pas le choix des utilisateurs de musique en streaming.

L’enquête conclut qu’Apple – qui exploite Apple Music, deuxième plus grand service (derrière Spotify) de diffusion de musique en continu en Europe – et Shazam proposent pour l’essentiel des services complémentaires et ne se font pas concurrence.

Pour Presse Citron, le rachat de Shazam par Apple était on ne peut plus logique. Lors de la sortie de l’AppStore sur iOS en 2008, Shazam a été l’une des applications les plus populaires sur les iPhones et, depuis, elle trône en haut du classement des applications les plus téléchargées.

Apple envisagerait par ailleurs, selon Recode, d’intégrer de grands quotidiens américains dans son offre premium de contenus. Le groupe serait ainsi en discussions avec le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post. Leurs contenus viendraient étoffer ceux déjà proposés par Texture, un service de kiosque en ligne permettant d'avoir accès à plus de 200 magazines (Vanity Fair, Vogue, etc), acquis par Apple en mars dernier.

  

 



Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus