Media Week Report 16 novembre

Cette semaine, le Media Week Report relaie l’appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace, lancé par le Président Macron lors de l’inauguration de l’Internet Governance Forum à l’Unesco. Au menu également : l’arrivée des épingles sponsorisées sur Pinterest en France et le futur lancement de Disney+.

mwr 15/11

Paris lance un appel pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace

Dans son discours d’inauguration de l’Internet Governance Forum à l’Unesco, le président français a réaffirmé lundi sa volonté de réguler davantage le fonctionnement des plateformes avec une certaine forme de concertation, et a lancé un appel pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace, déjà signé, selon La Tribune, par environ 370 pays, entreprises et organisations de la société civile.

Dans son discours, Emmanuel Macron a plaidé pour une co-régulation. « Il nous faut apprendre à réguler ensemble », a-t-il indiqué, tandis que l’appel souligne « la nécessité de développer une vaste coopération dans le domaine du numérique ». L'appel souhaite, en particulier, « favoriser une large acceptation et la mise en œuvre de normes internationales de comportement responsable », et incite à « prévenir les interférences de la part d'acteurs étrangers destinées à déstabiliser des processus électoraux au moyen de cyber activités malveillantes ».

Microsoft, l'ONG Internet society, le Forum économique mondial de Davos, le CNNum ou encore la Cnil sont signataires. Figurent également une majorité des États membres de l'UE, ainsi que la Norvège, la Suisse, le Japon, le Mexique, le Chili et le Liban. La Chine, la Russie, les États-Unis, l’Iran, Israël et la Corée du Nord ont en revanche refusé de signer l’appel. Selon Presse Citron, ces pays étant considérablement puissants lorsqu’il s’agit de cybersécurité et étant tous mêlés, de près ou de loin, à des affaires de cyberattaques ou d’ingérence politique ayant eu lieu ces deux dernières années, l’appel de Paris aura un impact limité alors que cet appel vise précisément à relancer les discussions sur un code international – discussions au point mort depuis la séparation, en 2017, d’un groupe d'experts mis en place à l'ONU suite à un constat d'échec du fait de divergences entre les grandes puissances mondiales.

Emmanuel Macron, pour qui le véritable défi sera de mettre en œuvre cet appel, propose que le Forum pour la gouvernance d'internet, qui doit se tenir à Berlin en 2019, soit en charge de la mise en application de l’appel de Paris.

Pinterest à l’assaut de la publicité digitale

Ça y est : Pinterest est prêt à se lancer dans la bataille de la publicité digitale et à défier Facebook et Google.

Le 7 novembre, la plateforme a annoncé le lancement d’une offre publicitaire en France. Cet outil, déjà déployé dans six autres pays, permettra aux annonceurs de publier des épingles sponsorisées pour séduire les utilisateurs du réseau social. L’ADN rappelle que les annonceurs pourront utiliser plusieurs formats publicitaires et de nombreuses options de ciblage.

Ce lancement suit une phase de test avec des partenaires triés sur le volet. Il y a quelques mois, Guerlain, Picard, Louis Vuitton et Air France ont été accompagnés pour développer leurs activités sur Pinterest. Les résultats de ce test sont probants, car la notoriété des marques et leurs objectifs de vente ont augmenté de façon significative.

Le Siècle Digital revient sur l’importance de Pinterest dans une optique marketing : un contenu épinglé signale en effet une intention d’achat, une donnée précieuse pour les annonceurs. Kantar Media a d’ailleurs co-signé avec Pinterest une étude sur les spécificités de ce réseau social atypique dont le potentiel pour les marques est énorme.

Face au duopole Facebook - Google, « il y a […] un grand besoin d’alternatives », explique au Figaro Adrien Boyer, country manager France de Pinterest. Chaque jour, 3 millions d’images sont épinglées sur le site, dans les domaines les plus divers : la décoration, la cuisine, la mode, les étapes de la vie.

Pour éviter de faire les mêmes erreurs que ses concurrents, Pinterest collabore avec des tiers certificateurs pour mesurer les taux de visibilité des annonces et a renoncé à la publicité politique.

Disney + sera disponible sur le marché américain fin 2019

Conscient qu’il ne peut pas rester sans rien faire devant l’érosion des audiences traditionnelles, Disney lancera son service de streaming concurrent de Netlfix, Disney +, fin 2019 aux Etats-Unis – un lancement qui s’inscrit, comme le rappelle La Tribune, dans l’entrée de tous les grands studios hollywoodiens dans l’arène du juteux marché de la vidéo à la demande.

Ce service sera « bourré de contenus Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic, avec un accès à notre incroyable catalogue de films et de programmes de télévision », s'est targué Bob Iger, le patron du géant américain qui lancera également une série Star Wars, future vitrine de Disney +.

Comme l’indique La Tribune, les studios comme Disney ne sont pas les seuls à courir derrière Netflix sur le marché du streaming vidéo, les géants du Net veulent aussi leur part du gâteau… avec un logique un peu différente. Alors que les studios jouent leur survie à l’ère de la désertification de la télé traditionnelle, les géants du Net veulent avant tout gagner la guerre de l'attention, et faire en sorte que leurs utilisateurs restent le plus de temps possible dans leur écosystème.



Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus