Media Week Report - 2 février


Cette semaine, le Media Week Report vous présente les nouveaux outils qu’Instagram et Twitter mettent à disposition des marques. Autre démarche, Google redonne un peu du contrôle des publicités en ligne à ses utilisateurs. Molotov, qui vient de passer la barre des 2 millions d’utilisateurs actifs mensuels, cherche pour sa part à lever plusieurs dizaines de millions d’euros pour se développer à l’international, notamment en Europe.

  

De nouveaux outils pour les marques sur Instagram et Twitter

 

media week report

Instagram et Twitter proposent de nouveaux outils pour les marques.

Première bonne nouvelle pour les community managers, les entreprises d’une certaine envergure vont enfin pouvoir programmer leurs publications Instagram.

Cette fonctionnalité très attendue, baptisée Content Publishing, est ajoutée à l’API Instagram et sera disponible via des applications tierces comme Hootsuite, SocialFlow ou Sprout Social. Ce service, en version bêta, est principalement accessible aux sociétés labellisées Facebook Marketing Partners et Instagram Partners. Pour Instagram, un partenaire officiel est une agence / une solution qui a montré patte blanche en terme d’utilisation et de respect de l’éthique et des règles, et qui est surtout un gros rapporteur d’affaires, précise le Siècle Digital – comme, par exemple, Adobe, Agora Pulse, Hootsuite, Ad Espresso ou Marin Software. Pour le moment, la programmation des posts à l’avance est quelque chose dont seules les plus grandes entreprises peuvent bénéficier – de nombreuses petites entreprises n’utilisant pas nécessairement un logiciel tiers pour travailler avec Instagram.

Deuxième bonne nouvelle, Twitter ouvre les Moments – un équivalent des Stories (avec titre, photo de couverture et courte description) – aux publications sponsorisées.

Le média américain Bloomberg a été le premier à tester publiquement le principe de la sponsorisation des Moments le 27 janvier, à l’occasion du forum économique de Davos. Bloomberg a ainsi créé un Moment sponsorisé par la Bank of America. Grâce aux outils publicitaires mis à disposition par Twitter, ces Moments pourront cibler une audience spécifique. Les éditeurs avec lesquels ce genre d’opérations sera possible sont de gros générateurs d’audience tels que des chaînes TV, des ligues sportives ou des publications numériques. Twitter vient d’ailleurs de publier le calendrier des événements à venir en 2018 pour vous aider à rebondir sur l’actualité.

Ces nouveautés sont pour nous l’occasion de vous proposer de réfléchir aux nouvelles idées clés qui feront les communications de demain, et de vous présenter l’étude « Les 32 tendances Kantar Media 2018 ». Vous trouverez un échantillon de cinq tendances sous forme de slideshare , l’étude complète étant disponible sur commande.

  

Publicité en ligne, Google redonne la main aux utilisateurs

Google permet désormais aux utilisateurs de désactiver, en modifiant l'onglet "Paramètres des annonces" dans leur compte Google, la diffusion de publicités ciblées répétitives, et ce  pendant 90 jours. « Les annonces de rappel sont rarement diffusées au-delà de cette période », justifie Google – les annonces de rappel étant celles encourageant les utilisateurs à retourner sur un site qu’ils ont déjà consulté.

Dans un premier temps, cette possibilité sera disponible uniquement pour les publicités sur les sites et les applications des annonceurs qui recourent au service publicitaire de Google. Elle devrait ensuite couvrir également les annonces qui s’affichent sur YouTube et Gmail.

Autre modification substantielle, une fonctionnalité « ignorer cette annonce » plus visible et dont les paramètres seront automatiquement répliqués sur d’autres appareils.

L'objectif affiché ? Donner davantage de contrôle aux utilisateurs pour bloquer les publicités qu’ils voient sur Google, sur les sites et sur les applis. Aux dépens, selon Les Echos, des acteurs de la publicité en ligne, et des éditeurs dont les revenus proviennent fortement du programmatique.

  

Molotov dépasse toutes les prévisions et confirme son excellent lancement

Lancé en juillet 2016, Molotov – une interface web permettant d’accéder à la télévision en linéaire des principales chaînes gratuites françaises, de consulter leurs programmes avec une plus grande aisance, de les enregistrer facilement sur le cloud, et de s’abonner à des offres de chaînes payantes – vient de dépasser la barre des 2 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

« Un an et demi après avoir effectivement lancé Molotov, nous sommes très en avance sur les objectifs que nous nous donnions en trois ans », a indiqué Jean-David Blanc, co-fondateur de la plateforme, lors d’une rencontre organisée par l’Association des journalistes médias.

Selon Les Echos, Jean-David Blanc a par ailleurs expliqué que Molotov cherche à lever plusieurs dizaines de millions d’euros pour se développer à l’international, notamment en Europe, pour y devenir « une plateforme indépendante puissante ». Nous sommes ouverts  à des partenariats, a-t-il indiqué, pour accélérer notre développement, pas pour nous transformer en sous-traitant. A bon entendeur !

 




Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus