Media Week Report - 26 avril 2019

 

Cette semaine, le Media Week Report fait la part belle à France Télévisions, qui a obtenu les droits des JO 2024. Pendant ce temps, Pinterest réussit son entrée en Bourse, tandis que les Like pourraient éventuellement disparaître d’Instagram, pour réduire la pression sur les utilisateurs.


France Télévisions remporte les JO 2024 haut la main

Les JO 2024 sont encore loin, mais France Télévisions a déjà gagné : lundi 22 avril, le groupe audiovisuel public a annoncé avoir remporté l’exclusivité des droits télévisuels en clair des JO 2024 grâce à un partenariat avec Discovery, malgré une compétition rude de la part de TF1 et M6. Un exploit que Les Echos qualifient « d’affaire du siècle », cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les JO se déroulant en France, les audiences s’annoncent spectaculaires, ainsi que le prix de vente des spots de publicité. Ensuite, le contrat a été remporté malgré les importantes économies demandées au groupe audiovisuel public.

« C’est le meilleur scénario. Une décision très cohérente car France Télévisions a la culture olympique » se réjouit dans Le Parisien Tony Estanguet, président du comité d’organisation des JO 2024.  « Il aurait été mal perçu par le public que France Télévisions ne soit pas présent sur cet événement historique. Les JO font en quelque sorte partie du patrimoine », explique aux Echos Christophe Lepetit, chargé d'études au Centre de droit et d'économie du sport. D’ailleurs, France Télévision souhaitait remporter ce contrat vite pour « faire vivre les Jeux, mais aussi toute leur organisation », confie à France Info Laurent-Eric Le Lay, directeur des sports de France Télévisions.

Le montant du contrat n’a pas été dévoilé, mais selon plusieurs sources il s’élèverait entre 100 et 150 millions d’euros pour les Jeux d’hiver de Pékin 2022 et d’été de Paris 2024. Une charge « étalée sur plusieurs années et portées surtout par le budget du sport », selon un proche du dossier. « Les JO de Paris ont, bien sûr, une valeur différente des autres JO », expliquait mardi le PDG de Discovery International Jean-Briac Perrette, cité par Challenges.

Les compétitions seront diffusées gratuitement sur France 2, France 3 et sur les chaînes 1ères en outre-mer. Une chaîne numérique dédiée sera également disponible. En même temps, Eurosport, propriété du géant américain Discovery et titulaire des droits payants, proposera les épreuves en intégralité à ses abonnés, rappelle Le Point.


Entrée en Bourse réussie pour Pinterest 

Pinterest a fait une entrée fracassante sur le New York Stock Exchange. Introduite à 19 dollars, l’action a bondi avant de clôturer à 25 dollars lundi soir, pour une valorisation nettement supérieure à 15 milliards de dollars.

Lancé il y a neuf ans pour permettre aux internautes de constituer des collections d'images autour de leurs centres d'intérêt, Pinterest n'a jamais adopté les méthodes de développement agressives de Facebook ou Google, comme le rappelle Les Echos, et n’a introduit la publicité que timidement en 2014. Si son chiffre d'affaires a augmenté de 60% en un an pour atteindre 755 millions de dollars en 2018, et que ses pertes ont été réduites de plus de moitié la même année, il n’en reste pas moins que les pertes s’élèvent toujours à 63 millions de dollars.

Une valorisation un peu forte, donc. Il ne reste plus qu’à espérer que l’euphorie ne soit pas de courte durée et qu’il n’y ait pas de dégringolade comme ce fut le cas pour Lyft, le concurrent d’Uber.


Possible suppression des "Like" sur Instagram

Une nouveauté, découverte par Jane Manchun Wong, experte en sécurité et rétroingénierie, pourrait tout changer sur Instagram, notamment pour les influenceurs. Le réseau social envisagerait de cacher le nombre de Like. Ainsi, seul l’auteur de la photo en question aurait accès aux Like.

« Nous voulons que vos followers se concentrent sur ce que vous partagez et non sur le nombre de personnes qui aiment vos photos », explique Instagram qui, comme le rappelle BFM, est accusé de générer des sentiments de solitude, voire de dépression.

Instagram qui précise, selon Les Numériques, que des solutions destinées à  réduire la pression sur les utilisateurs sont constamment envisagées, n’a pour l’instant pas officialisé cette nouvelle possibilité.

 



Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus