Media Week Report - 27 juillet

 

Cette semaine, le Media Week Report vous parle de la bataille impliquant Comcast, Fox, Disney et Sky, un véritable feuilleton d’été agitant le monde des médias. Snapchat va quant à lui stopper fin août son service de paiement Snapcash, et entend faciliter l'export des contenus de ses utilisateurs pour les médias. Pour sa part, LinkedIn revendique 16 millions d’inscrits en France.

 media week report

Comcast renonce à la 21st Century Fox, laissant la voie libre à Disney, pour mieux se concentrer sur Sky

Comcast a annoncé la semaine dernière renoncer à surenchérir sur les actifs de la 21st Century Fox, également convoités par Walt Disney, qui a mis 71,3 milliards de dollars sur la table pour cette opération. Une annonce qui a relancé le feuilleton de l’été mêlant Comcast, Fox, Disney et Sky.

Comcast et Disney s’affrontaient depuis plus de six mois pour mettre la main sur les usines à contenus du groupe Murdoch, qui incluent les studios de cinéma et de télévision, le réseau de chaînes FX, des chaînes sportives régionales, des actifs internationaux comme l’Indien Star ou une participation de 33% dans le service de streaming Hulu, explique Les Echos. Si l’assemblée générale des actionnaires valide l’offre de Disney le 27 juillet, c’est donc avec Disney que les studios de Fox convoleront, précise le quotidien.

Si l’issue de la bataille autour de la 21st Century Fox semble désormais connue, il n’en est rien pour celle concernant l’opérateur de télévision britannique Sky. Les rachats de Sky et des actifs de la 21st Century Fox sont en effet deux dossiers de fusion et acquisition qui se télescopent.

Comcast entend désormais se concentrer sur sa proposition de rachat de Sky, au centre d’une bataille féroce avec la famille Murdoch, premier actionnaire de Fox. Fox a relancé les enchères, il y a peu, en relevant son offre de rachat sur la part de Sky qu'il ne détient pas encore, valorisant l'entreprise à 27,7 milliards d'euros, alors que la proposition de Comcast sur Sky était de 25 milliards d’euros.

Sky – en pleine croissance – présente, lui aussi, de nombreux avantages. Etant présent dans cinq pays européens (Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Autriche et Italie), Sky permettrait à Comcast d’acquérir une dimension internationale, et de se renforcer face aux plateformes venues du Net. Affaire à suivre…

Snapcash fermera le 30 août

Comme l’a confirmé un porte-parole de la société à TechCrunch, Snapchat mettra fin à Snapcash, son service de paiement lancé en 2014, le 30 août. Snapcash, a rappelé le porte-parole, a été le premier produit de Snapchat créé en partenariat avec une autre société, Square. Comme l’indique le Siècle Digital, ce service de paiement a fait de Snapchat l’une des premières et uniques applications qui permettaient d’envoyer de l’argent via un mobile, mais Snapcash n’a jamais vraiment décollé en raison de services concurrents.

Snapchat poursuit par ailleurs ses efforts pour faire vivre les contenus publiés par ses utilisateurs en dehors de son application. Après avoir lancé en juin dernier Snap Kit, un outil permettant aux applications tierces (Giphy, Patreon par exemple) d'intégrer certaines de ses fonctionnalités, comme le login Snapchat ou les effets de sa caméra, la société a annoncé le 17 juillet des partenariats pour faciliter l'accès et l'exploitation par les médias des photos et vidéos partagées publiquement, lors d'événements par exemple, rapporte Mind.

Ces flux, baptisés Story Kit, sont embarqués par quatre éditeurs d'outils d'intégration de contenus sociaux, NewsWhip, Storyful, SAM Desk et TagBoard, qui en fourniront gratuitement l'accès à leurs clients éditeurs (tels que les américains ABC, NBC, Fox),  notamment via la Snap Map sur le web, qui donne une vision géo-localisée des derniers contenus publiés.

LinkedIn : 16 millions d’inscrits en France et un objectif, contribuer à la progression économique de l’Hexagone

LinkedIn se confirme une valeur sûre sur le marché français de l’emploi. L’entreprise revendique en effet 28 millions de chiffres d’affaires pour 16 millions d’inscrits en France, selon la récente publication du bilan comptable de l’exercice 2017 pour le territoire français. Un résultat « décevant », malgré une augmentation de 12% par rapporte à l’année précédente, commente le Le Blog du Modérateur. LinkedIn aurait du mal à monétiser son audience très importante, et cela pour deux raisons principales : des comptes Premium peu adaptés et un écosystème publicitaire qui n’a pas encore atteint le niveau de sophistication de ses concurrents.

Dans un entretien avec Ouest France, Fabienne Arata, la directrice générale de LinkedIn France qui a participé au West Web Festival à Caraix le 19 juillet, a souligné que l’objectif de l’entreprise est de « contribuer à la progression économique » de l’Hexagone. Pour ce faire, LinkedIn France a développé deux partenariats institutionnels, l’un avec Pôle Emploi, l’autre avec les Hauts de France, dans le but d’identifier les métiers en tension dans la région.




Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus