Media Week Report - 29 juin

 

Cette semaine, le Media Week Report déclare ouverte la guerre des vidéos entre YouTube, Snapchat et Instagram. La conférence VidCon 2018 aura été l'occasion de nombreuses annonces et offensives de charme envers les créateurs de contenus. YouTube y dévoilait, notamment, de nouvelles sources de revenus pour ses YouTubeurs, tandis que Snapchat évoquait tester un modèle de partage des revenus publicitaires à la YouTube. Instagram lance de son côté IGTV, une nouvelle plateforme qui permet de poster des vidéos de longue durée, tandis que Facebook crée la sensation avec GROW, une initiative marketing qui ressemble grandement à un magazine papier.

 media week report

De nouvelles sources de revenus pour les YouTubeurs, l'une des opérations de charme lancées envers les créateurs de contenus lors de la conférence VidCon

La conférence VidCon 2018 a été l'occasion d'opérations de charme envers les créateurs de contenus.

Ainsi, YouTube – accusé de ne pas redistribuer correctement les revenus publicitaires, principale source de rémunération des YouTubeurs – a annoncé de nouvelles sources de revenus pour les créateurs de contenus.

YouTube devrait ainsi lancer, dans les prochaines semaines, un système d’abonnements aux chaînes (nom de code Channel Membership) qui sera, dans un premier temps, accessible aux YouTubeurs de plus de 18 ans, résidant dans quarante pays, dont la France, listés par YouTube, ayant plus de 100 000 abonnés et faisant partie du programme YouTube Partner. Avec, à la clé, la possibilité, pour ces YouTubeurs, de faire payer leurs fans pour des contenus exclusifs. Moyennant 4,99 dollars par mois, les utilisateurs pourront avoir accès à des contenus exclusifs comme des vidéos supplémentaires ou des directs exclusifs sur la chaîne de leur vidéaste préféré, si celui-ci en poste, ou encore à des émoticônes personnalisées.

Si seulement quelques vidéastes triés sur le volet ont pour l’instant eu accès à la version bêta de ce programme, YouTube assure que Mike Falzone – un YouTubeur spécialisé dans l’humour qui compte 170 000 abonnés et qui a pu tester en avant-première le Channel Membership – a « plus que triplé » ses revenus YouTube depuis janvier (Le Monde).

Autre nouveauté signée YouTube pour les créateurs de contenus bénéficiant de plus de 10 000 abonnés : une plateforme de créations, promotions et vente de produits dérivés à l’effigie de la chaîne, directement depuis YouTube et, selon Numerama, en partenariat avec Teespring. « Les créateurs se comportent de plus en plus comme des entrepreneurs », explique Zach Blume, co-fondateur et directeur général du studio digital Portal A, dans un article de L’ADN qui s’interroge, de façon plus générale, sur le mythe de l’argent facile pour créateurs de contenus.  « Ils commencent souvent leur business avec un nombre massif de followers sur YouTube, puis s’étendent à de nouveaux domaines avec de la propriété intellectuelle, des livres, des produits dérivés, le lancement de leur propre boîte de production, des événements et bien plus ».

Snapchat, qui propose un onglet Découvrir dédié aux vidéos des créateurs, a – selon Digidayprofité de la conférence VidCon pour évoquer tester un modèle de partage des revenus publicitaires à la YouTube. Interrogé sur le timing, tardif, d'un tel test, Sean Mills, responsable des contenus originaux sur Snapchat, a répondu qu'il était facile d’oublier que Snapchat est « une entreprise jeune et nouvelle ».

Autre outil à destination des influenceurs, par Facebook cette fois, le Brand Collabs Manager, une plateforme – qui semble accessible uniquement aux Etats-Unis – de collaboration entre marques et influenceurs. Ce nouvel outil dédié aux marques – mis en avant par le Blog du Modérateur – a été conçu pour permettre aux marques de trouver facilement des influenceurs correspondant à leur stratégie de communication. Les influenceurs pourront, de leur côté, faire en sorte d’être facilement repérables sur la plateforme en remplissant des informations sur leur activité et leur audience, ou en mettant en avant les partenariats effectués.

IGTV, la nouvelle plateforme d'Instagram dédiée aux vidéos longues

Alors qu'Instagram vient de passer la barre symbolique du milliard d'utilisateurs et serait estimé, six ans après son rachat par Facebook, à pas moins de 100 milliards de dollars selon Bloomberg, le réseau social vient de lancer une nouvelle plateforme, IGTV, entièrement dédiée à des vidéos de longue durée. IGTV sera dédiée aux vidéos allant de 10 minutes à une heure – contre une minute auparavant – et verticales – recouvrant la totalité de l'écran du smartphone. Une initiative qui vient officialiser des rumeurs relayées début juin par le Wall Street Journal, et qui devrait séduire le jeune public ainsi que les annonceurs.

Sur IGTV, les chaînes que vous suivrez sont les comptes que vous suivez déjà sur Instagram. IGTV sera directement accessible depuis Instagram, mais aussi de façon autonome. Comme YouTube, IGTV proposera des chaînes auxquelles vous pourrez vous abonner pour consulter vos vidéos préférées. Selon 01net.com, là où IGTV se démarque de YouTube, c'est qu'il est inutile de chercher ce que vous allez regarder, les algorithmes s’en chargeant pour vous. Ainsi, dès l'exécution de l'appli sur smartphone ou tablette, une séquence vidéo publiée et mise en ligne par l’un de vos instagrammeurs fétiches se lancera automatiquement.

« Nous avons débuté avec des photos (de format) carré, puis nous avons lancé la vidéo en 2013. Depuis, la vidéo a explosé », a expliqué le patron et co-fondateur d'Instagram, Kevin Systrom, lors d’une conférence de presse à San Francisco. Il a par ailleurs  indiqué que la priorité pour IGTV est la création d’engagement. Si, pour le moment, la nouvelle plateforme de vidéos en ligne se concentre sur l’engagement, Instagram pense déjà à la monétisation des vidéos. D'après Presse-Citron, Instagram envisagerait ainsi utiliser, sur IGTV, un modèle de partage de revenus publicitaires à la YouTube. Contrairement à Facebook qui paie des créateurs pour que ceux-ci publient des vidéos sur sa plateforme Watch, Instagram n’aurait pas l’intention de commander des contenus originaux pour IGTV.

GROW, une initiative marketing par Facebook proche du magazine papier

Facebook vient de lancer discrètement au Royaume-Uni ce qui ressemble à un magazine papier qui ne parle pas de lui.

Gratuit, GROW – qui sortira en anglais quatre fois par an – est pour le moment distribué dans des salons d'aéroport et dans certaines gares. Difficile à trouver mais accessible en ligne (sur sa page Facebook, ainsi que sur le micro-site qui lui est dédié), GROW est décrit comme une initiative marketing par le géant américain.

La croissance dont parle GROW, c'est celle du business sous toutes ses formes, la cible étant les chefs d'entreprise et les leaders d'opinion. « Élargissez votre business. Élargissez votre réseau. Élargissez votre esprit », tel est le slogan de GROW.

Interrogée par PressGazette, Leila Woodington, chef du marketing au sein de Facebook Europe du Nord, a répété plusieurs fois qu’il ne s’agissait pas d’un magazine, bien que l’objet soit une revue illustrée avec des photos et des interviews. « Nous ne vendons pas de publicité, et nous ne faisons pas payer pour les contenus et événements qui y figurent, car il n’y a qu’un objectif de communication marketing », a-t-elle précisé.

GROW serait imaginé pour faire la publicité d’un programme marketing plus large, créé par Facebook il y a trois ans et demi pour mettre en relation ses partenaires, des marques traditionnelles aux nouveaux disrupteurs en passant par les créateurs et créatifs, explique le mini-site de présentation de GROW

GROW devrait être distribué en France, en Italie, en Allemagne et en Suède cette année.

 

 



Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus