Media Week Report - 3 novembre

 

Cette semaine, le succès de Facebook Workplace est au cœur du Media Week Report, alors que TF1 tire profit de sa stratégie de diversification.

 

Facebook Workplace: un franc succès

 

Media Week Report

Un an après son lancement, Workplace, la solution pour les entreprises mise au point par Facebook, cartonne : 30.000 entreprises s’en servent actuellement, contre 14.000 il y a six mois. La plateforme est aujourd’hui utilisée dans 79 langues sur tous les continents. Parmi les utilisateurs, on dénombre des start-up –comme les français My Little Paris, Sigfox, Vente-privée ou La Fourchette– et de grands groupes, tels que Walmart, Heineken ou Club Med. « En France, notre plus gros client est Danone –avec 90.000 salariés, dont 30.000 à 40.000 n’étaient jamais connectés auparavant », explique aux Echos le patron de Workplace Julien Codorniou.

Bien distincte du profil Facebook personnel, la plateforme permet de communiquer à tous les employés d’une même société depuis l’interface de Facebook, mais aussi de partager des photos, des documents, des vidéos et de planifier des réunions dans un agenda collectif. Les tchats  peuvent être publics ou privés. Le géant de Mountain View a également soigné le volet sécurité, protection et détection des menaces sur la plateforme, souligne Presse-Citron.

Bien que de nombreux acteurs soient déjà actifs sur le marché des outils de communication en entreprise, dont Slack, Yammer et Teams par Microsoft et G Suite par Google, Workplace a su se tailler une place grâce à ses atouts : une prise en main rapide et immédiate ainsi qu’une intégration sur mobile performante. D’ailleurs, cette caractéristique explique le succès de la solution  dans les économies émergentes, comme l’Inde et le Brésil. Workplace permet aussi une interopérabilité avec la plupart des logiciels d’entreprise et l’utilisation de bots. Le petit prix est également un argument convaincant : dans le but de faire croître la base des utilisateurs, Workplace demande entre 1 et 3 dollars par utilisateur et par mois selon le déploiement.

 

TF1 : la diversification clé pour la relance

 

La politique de diversification lancée par le groupe TF1 commence à porter ses fruits. Le chiffre d’affaires publicitaire du groupe a augmenté de 1.6% à 1,08 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année 2017. Le Figaro explique que trois facteurs ont contribué à cette performance positive : la stratégie multichaîne, la création d’un pôle de production, avec les rachats de Tuvalu Media Group et Bleu Spirit, et le numérique. D’ailleurs, la plateforme MyTF1 revendique une progression de 10% de vidéos vues.

« Nous entendons transformer le marché de la TV en clair », explique au Journal du Dimanche Ara Aprikian, directeur général adjoint en charge des programmes du groupe TF1. Il met également l’accent sur les récents accords signés avec Netflix, qui a intégré dans son offre mondiale deux séries originales signées TF1, « Une chance de trop » et « La Mante ». « Ces acteurs internationaux ont de plus en plus besoin de partenaires locaux comme nous, qui connaissons notre marché et notre public », souligne M. Aprikian.




Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité média facile à consulter
En savoir plus