Bilan médiatique de l'incendie de Notre-Dame de Paris



Le 15 avril 2019, les médias et les Français attendent les propositions qu’E. Macron doit faire dans la soirée pour sortir de la crise des « gilets jaunes ». Mais voilà, cette allocution n’aura pas lieu suite au spectaculaire incendie de Notre-Dame de Paris qui va se déclencher en début de soirée.

Le bruit médiatique va être extraordinairement élevé puisque nous allons être exposés en moyenne à 52 fois à une information sur cet événement durant la soirée.

Le comparatif avec des événements très médiatisés de notre baromètre nous donne la mesure de l’ampleur médiatique de l’incendie de la cathédrale :

43 expositions pour le mondial de foot et la victoire des bleus en 2018 et 31 expositions pour la soirée des élections européennes en mai 2019.

Notons également que la mesure de la pression médiatique sur ces deux événements a été réalisée sur un jour vs une soirée pour l’incendie.

Durant toute la semaine, l’incendie de la cathédrale va demeurer le bruit médiatique qui occupe la première place de l’actualité avec en moyenne de 180 expositions pour chaque Français.

La médiatisation de cet événement a été relayée par la télévision, qui est la plus contributrice de bruit médiatique compte-tenu de son audience et de la durée des éditions spéciales des JT le premier soir.

Le second contributeur du bruit médiatique, sont les médias en ligne qui ont généré beaucoup de retombées grâce à leur capacité de réagir en direct.

Au sein de la médiatisation de l’incendie de ND de Paris, on observe l’émergence d’un sujet : les donateurs.

Nous avons mesuré spécifiquement dans l’indicateur UBM ce sujet avec une répartition par type de donateurs comme un sous thème de l’incendie.

Pendant 3 jours, le niveau d’UBM est resté élevé, 360 UBM par jour. Cela correspond à un bruit médiatique de portée nationale comme :

  • Le sommet de l’ONU sur le climat
  • La rentrée scolaire à j-3

Les donateurs privés (grandes entreprises et fortunes Françaises) représentent 5% du bruit médiatique de l’incendie sur la semaine.

Cet extraordinaire bruit médiatique de l’incendie de Notre-Dame demeure aujourd’hui le bruit le plus haut de l’année 2019.

 

Découvrez l'analyse complète en remplissant le formulaire ci-contre !

Pour plus d'informations, contactez-nous 

 

 


 

 



Découvrez l'étude complète en remplissant le formulaire !

*Les champs marqués d’un asterisque (*) sont obligatoires

Search article