Alimentation : de l’anti-contrainte au menu

Focus sur les nouvelles pratiques alimentaires et les investissements médias autour du secteur food


Vegan, sans gluten, bio… Le marché alimentaire français est soumis à de profonds changements depuis quelques années.

 

Selon les résultats du BUMP 2017, délivrés conjointement par l'IREP, France Pub et Kantar Media cette année, le secteur alimentaire représente 2,6 milliards d’euros d’investissements bruts, soit un recul de 3 ,3% par rapport à 2016. Cependant on observe quelques marchés qui, au contraire, accentuent leur communication. Et pas n’importe quels marchés : alors que les pouvoirs publics diffusent des messages institutionnels qui visent à diminuer la consommation d’aliments trop salés, trop sucrés, et encourager la consommation de fruits et légumes, les marques augmentent au contraire leur pression publicitaire sur les plats cuisinés, les biscuits sucrés, les glaces, les produits surgelés, etc…

Ainsi certains segments connaissent des belles croissances, comme les desserts avec +30% d’investissements bruts vs 2016, les glaces +21% et les plats cuisinés +57%.

 

Les mutations observées sur le marché français sont-elles les mêmes sur le marché Européen ? Comment les Européens s’alimentent-ils ? Quel rôle joue la publicité dans le choix des marques, des produits qu’ils consomment ? Quelles tendances émergent cette année pour durer sur le long terme ? Quelle est l’influence des médias sur ce secteur ?

"Manger est un art" en France, pratiques "junk" en Grande Bretagne, "le plaisir avant tout" en Espagne, "0 de conduite" en Allemagne...: découvrez les grandes tendances Food pays par pays à travers nos expertises phares.

 

 


 
 
 
 
 


Téléchargez dès maintenant l'étude !

*Les champs marqués d’un asterisque (*) sont obligatoires

Search article