Droit de copie : Kantar Media salue l’accord entre la NLA et le CFC.

Kantar Media se félicite de l’accord annoncé le 20 janvier dernier entre la Newspaper Licensing Agency (NLA) et le Centre Français de Droit de Copie (CFC). 

Depuis plusieurs années, Kantar Media milite en faveur d’une simplification des modèles de diffusion des contenus internationaux et de rémunération des éditeurs par les sociétés de veille média et leurs clients. Le modèle donnant à chaque organisation dans chaque pays des compétences élargies aux médias étrangers nous semble la meilleure option :   

  • Il facilite le travail des sociétés de veille média ; 
  • Il facilite l’accès à un très large répertoire de titres ; 
  • Il simplifie les obligations du client ; 
  • Il prend en compte la réalité économique de chaque marché ; 
  • Il continue d’assurer aux éditeurs une juste rémunération de leurs contenus. 

Depuis cet accord, un client sur le territoire français qui souhaitera accéder aux contenus anglais du répertoire de la NLA n’aura pas d’autres démarches à faire que celle de déclarer les contenus utilisés au CFC. Il aura désormais accès à plus de 2 650 titres supplémentaires. 

Réciproquement, les clients sur le territoire anglais auront pour seule obligation de déclarer à la NLA l’utilisation des contenus français évalués à 3 500 titres. 

En charge des Copyright sur le plan européen, Christophe Dickès déclare : « La complexité des modèles économiques et législatif sur le plan européen oblige à une nécessaire flexibilité dans l’utilisation des contenus et à des accords commerciaux entre les différents acteurs internationaux. L’accord entre la NLA et le CFC répond à cette flexibilité et aux principes d’un marché et d’une rémunération équitables. Kantar Media est fière d’avoir soutenu ce modèle depuis plusieurs années et se réjouit d’un tel accord entre le CFC et la NLA. »