Le fléxi comportement - communautés et ciblage social

 

Comment optimiser ses stratégies marketing et son ciblage client à l’ère des communautés émotionnelles? Face à la prolifération des points de contact et à une consommation média toujours plus délinéarisée, les marques doivent repenser leur façon de d’engager les consommateurs. Passer d'une segmentation par tranche d’âge ou par catégorie socio-professionnelle à un échange entre la marque et leurs audiences à travers des comportements et centres d'intérêt multiples est devenu un enjeu stratégique.

Dans un contexte où les consommateurs sont de plus en plus sollicités et exigeants, il est essentiel pour leur délivrer un message pertinent d’établir une connexion basée sur l’engagement, l’échange et le partage autour de valeurs.

Fort de ce constat, Kantar est aujourd’hui un des rares acteurs du marché à proposer des études de ciblage qui s’appuient directement sur des données sociales d’engagement. Le principe : coupler du social listening avec des analyses consumer.

Avec l’avènement des réseaux sociaux et plateformes digitales, en effet, les données sociales représentent plus que jamais une mine d’or pour identifier des communautés qui rassemblent des individus partageant des intérêts semblables.

C’est ce que le département Etudes de Kantar, Division Media, a démontré en faisant émerger le bruit social autour d’un nouveau mode de consommation : le flexitarisme, pour identifier autour de cette tendance de nouveaux groupes « sociaux ». Etre en mesure de « segmenter les consommateurs à partir d’axes thématiques abordés spontanément sur les réseaux sociaux », telle est la valeur ajoutée d’un tel procédé, explique Stéphanie Bertrand, Directrice des Etudes, Kantar, Division Media.

Quels axes de discours exploiter dans ses communications pour engager les “flexi” ? Quels sont leurs médias de préférence ? A partir du bruit social sur le flexitarisme, “nous avons identifié des thématiques associées qui ressortaient sur les réseaux sociaux (bio, viande, sécurité alimentaire, prix…), puis déterminé celles qui étaient suffisamment « segmentantes » pour créer des groupes », précise Stéphanie Bertrand.  

 Le succès des campagnes de communication repose aujourd’hui sur l’échange et le partage avec des communautés. Les marques doivent être en mesure de définir des axes de discours pour parler avec elles le même langage. En croisant pour leurs études consommateurs les données TGI de Kantar avec des thématiques qui apparaissent sur les réseaux sociaux, les marques peuvent combiner engagement, comportements, goûts, opinions, activités et médias de préférence. A la clé : obtenir son sésame d’entrée dans les nouvelles communautés émotionnelles.

 

Pour en savoir plus sur notre solution de ciblage social, contactez-nous



DES QUESTIONS ?

Nos experts vous répondent !

En savoir plus