Media Week Report - 26 juillet

 

Cette semaine, le Media Week Report examine les résultats trimestriels de Netflix. Décevants, ces résultats ne semblent pas être de bon augure avec l’arrivée imminente de nouvelles plateformes rivales. Coup de projecteur également sur l’événement Kantar Vision, consacré aux femmes dans la communication et le marketing. Enfin, focus sur la France, où l’Assemblée adopte en première lecture le projet de loi sur la réforme de la distribution de la presse et où le Parlement se prononce pour un droit voisin ouvrant la voie à une meilleure rémunération des médias par les GAFA.

 

Premier revers pour Netflix

Netflix publie des résultats trimestriels décevants.

Pour la première fois depuis sept ans, le géant du streaming vidéo perd des abonnés aux Etats-Unis – 126 000 au deuxième trimestre. Le nombre de nouveaux abonnés dans le reste du monde est, par ailleurs, de 2,8 millions, soit près de deux fois plus faible que le chiffre espéré (4,7 millions).

La faiblesse de la programmation et la hausse des tarifs expliquent en partie le moins grand intérêt pour Netflix. « Nous pensons que les contenus livrés ont moins stimulé la croissance des abonnements que ce que nous avions anticipé », écrit Netflix dans un communiqué. « Dans les régions où nous avons augmenté les prix, nous avons observé une accélération du taux de résiliation et une rétention plus faible », a par ailleurs admis Spencer Neumann, le directeur financier, précisent Les Echos.

La hausse du chiffre d’affaires de 26% sur un an, à 4,9 milliards de dollars, n’est pas suffisant pour rassurer les investisseurs. D’autant plus que les bénéfices ont chuté de 384 millions de dollars au deuxième trimestre 2018 à 271 millions de dollars au deuxième trimestre 2018.

Les investisseurs, perturbés par l’arrivée prochaine de nouvelles plateformes rivales par Disney, Warner Media et Apple, sont en effet inquiets pour les perspectives à long terme du groupe.

Selon La Tribune, Disney+ mise par exemple sur des séries exclusives de l’univers Marvel. Disney va ainsi lier le Marvel Cinematic Universe à son service de streaming Disney+, qui sortira aux Etats-Unis en fin de l'année. Quatre films (Black Widow, Eternals, Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Thor: Love and Thunder) et cinq séries (The Falcon and the Winter Solider, WandaVision, Loki, What if...? et Hawkeye) sont prévus et, pour tout comprendre aux films, il faudra regarder les séries exclusives sur Disney+. Une première !

De leur côté, la BBC et ITV scellent outre-Manche BritBox, un accord anti-Netflix équivalent de Salto en France, selon Les Echos. Salto, la plateforme de TF1, M6 et France Télévisions qui pourrait voir le jour en fin d’année, précise Le Monde, suscite déjà des critiques. L’opérateur télécom Free et l’application Molotov y voient notamment la création d’un véritable cartel vis-à-vis des distributeurs.

 

Kantar Vision, la publicité au féminin pluriel

Les femmes exigent désormais des marques un réel engagement en termes de communication et d’image. « Quand la culture change, les marques doivent suivre ». C’était tout l’enjeu de l’évènement Kantar Vision, qui s’est déroulé le 4 juillet à la Station F, en présence d’invitées d’exception, telles que la secrétaire d’État chargée de l’Égalité Marlène Schiappa, la directrice générale de Webedia Michèle Benzeno, la co-fondatrice de Meet My Mama Donia Souad Amamra et la cheffe d’orchestre symphonique Zahia Ziouani.

Le constat est accablant. D’après l’étude « Getting Media Right » de Kantar, 91% des 450 marketeurs interviewés estiment que la publicité représente de façon positive les femmes, contre 45% des consommateurs, hommes et femmes confondus. Pourtant, souligne Anne-Lise Toursel, directrice expertise Media & Creative chez Kantar France, les marques ont tout à gagner à changer leurs représentations. « Mieux représenter les genres, c’est augmenter ses performances publicitaires et améliorer sa valeur de marque », explique-t-elle. D’ailleurs, des entreprises de renom, comme Procter & Gamble, Unilever et Reckitt Benckiser, se sont déjà engagées à côté d’ONU Femmes dans l’Unstereotype Alliance, qui vise à casser les stéréotypes et à représenter les genres dans leur complexité.

Les expertes Kantar Sandrine McClure et Belinda Tannoh mettent pourtant en garde contre le womenwashing et illustrent quatre grandes tendances dont la publicité devrait s’inspirer : l’importance de proposer des figures féminines plus nuancées, la parentalité décomplexée, la représentation plus authentique du corps féminin et un féminisme plus inclusif et intersectionnel.

En conclusion, comment avancer ? Pierre Gomy, Managing Director chez Kantar France, propose quelques pistes : intégrer plus de femmes créatives dans les agences, montrer à quel point dépasser les stéréotypes est positif d’un point de vue économique, et renforcer la confiance du public en présentant d’autres femmes inspirantes.

 

Vers une réforme du système de distribution de la presse, et un droit voisin, en France

L’Assemblée nationale s’est penchée sur, et a adopté, mardi la réforme de la distribution de la presse, une filière touchée par les évolutions numériques, la chute du nombre de points de vente, et la quasi-faillite, l’an dernier, du leader du secteur Presstalis.

Déjà adopté par le Sénat, le projet de loi – défendu comme équilibré et protecteur par le ministre de la Culture Franck Riester mais combattu par la CGT du Livre – vise à moderniser le système. Selon Stratégies, le gouvernement entend conserver les grands principes de la loi Bichet de 1947, parmi lesquels liberté de diffusion et principe coopératif obligatoire, mais souhaite également refondre la structure de distribution.

Par ailleurs, toujours selon Stratégies, le Parlement a adopté définitivement mardi l'instauration d'un droit voisin au droit d'auteur au bénéfice des éditeurs et agences de presse – une réforme visant à rééquilibrer les relations entre médias et GAFA (plus précisément Google et Facebook).  La création d'un droit voisin doit permettre aux médias, comme l'AFP, de se faire mieux rémunérer lors de la réutilisation en ligne de leur production par des agrégateurs d'informations comme Google News ou des réseaux sociaux comme Facebook.

 



Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus