Media Week Report - 6 juillet

 

Cette semaine, le Media Week Report vous présente la nouvelle ambition de Golden Network, le studio de production de vidéos en ligne créé par M6 : devenir une marque média référente pour les Millennials. Instagram tente, de son côté, de capitaliser sur le succès de ses Stories en proposant à ses utilisateurs d’intégrer de la musique, tandis que Facebook et Twitter misent sur la transparence des publicités.

 media week report


Golden Network se développe et lance cinq médias pour les Millennials

Golden Network, le studio de production de vidéos en ligne créé l’an dernier par M6 pour cibler les jeunes adultes, va lancer cinq nouvelles marques de médias thématiques pensées pour les réseaux sociaux, avec un ton se voulant proche des Millennials. « Nous allons parler de sujets sérieux en collant aux attentes des jeunes générations », indique Tom Rouyres, directeur des médias (Les Echos). « Les Millennials doivent être engagés avec le bon ton, les bons codes. Nous voulons allier le divertissement pour attirer l'attention et le sérieux pour transmettre un message. Et pour être entendu et engager sur les réseaux sociaux, il faut des prises de position fortes, et parfois clivantes. C'est de cette façon que les gens s'engagent et partagent ce qui, selon eux, est une opinion représentative de leur personnalité », précise Adrien Labastire, directeur général de Golden Network. La promesse ? Des informations fiables, une narration engageante et de nouveaux visages.

Golden Moustache, la marque dédiée à l'humour, va ainsi se décliner dans quatre nouvelles thématiques: l'info (Golden News) ; l'actu ciné, jeux vidéo, musique (Golden Pop) ; les infos culinaires (Golden Food) ; les sciences et découvertes (Golden Genius). Rose Carpet, le média de Golden Network dédié à l'univers de la beauté qui est très actif sur Instagram, va de son côté lancer WondHer by Golden. Golden News et Golden Pop sont disponibles depuis le 26 juin ; les autres lancements suivront cet automne. Les vidéos seront visibles sur plusieurs plateformes à la fois (YouTube, Facebook, Snapchat, Instagram, Twitter), et seront également regroupées sur un nouveau site à la rentrée. Pour ce projet, 2 millions d’euros ont été investis.

L’objectif est de tripler ou quadrupler les interactions sur les réseaux sociaux pour atteindre le seuil du million d’interactions par mois. « Nous voulons devenir la marque média leader sur les réseaux sociaux », explique Adrien Labastire. Avec une ambition : devenir une marque média référente pour les Millennials. Côté monétisation, la nouvelle offre commercialisée par le groupe M6 comprendra tous les formats de la publicité digitale – des bannières sur les sites aux vidéos pré-roll sur les réseaux sociaux, en passant par le brand content.

Instagram intègre de la musique à ses Stories

Instagram propose désormais aux utilisateurs d’intégrer de la musique à leurs Stories – les Stories Instagram étant passées de 200 millions à 400 millions d’utilisateurs quotidiens en un peu plus d’un an. Ce format est devenu incontournable, que ce soit pour les particuliers ou pour les marques. Comme l’explique Instagram, "Les Stories sont devenues un immense territoire d’expression pour la communauté qui y partage son quotidien avec ses proches."

Par l'intermédiaire d'une icône Musique, à côté des Stickers, il est désormais possible de piocher dans une librairie de plusieurs milliers de morceaux (classés par genre, ambiance, popularité, etc.) pour ajouter un peu de son aux images, textes et vidéos de sa création. Un petit label vient préciser quel est le morceau joué en fond.

Chaque jour, de nouveaux morceaux seront ajoutés à cette librairie qui compte déjà des morceaux d'artistes populaires tels que Bruno Mars, Calvin Harris ou Guns N' Roses. Disponible sous iOS (et bientôt sous Android), cette fonction n'est déployée, pour le moment, que dans un nombre limité de pays dans le cadre de la mise à jour 51 de l'application Instagram. 

Facebook et Twitter prônent la transparence en matière de publicités, notamment politiques

Facebook et Twitter se veulent plus transparents, notamment en matière de publicités politiques, et ont annoncé des mesures en ce sens jeudi 28 juin. Les deux réseaux sociaux veulent éviter un nouveau scandale lors des élections sénatoriales américaines en novembre prochain.

Deux mesures principales ont été annoncées par Facebook. Un onglet Informations et Publicités – une fonction également déployée sur Messenger et Instagram, des applications appartenant au groupe Facebook – va faire son apparition, permettant aux utilisateurs de voir toutes les publicités actives diffusées par un même annonceur. Facebook s’engage par ailleurs à fournir dans les semaines à venir davantage d'informations sur les pages – ces comptes d'entreprises, organisations, marques ou encore de personnalités auxquelles les utilisateurs peuvent s'abonner.

De son côté, Twitter a annoncé la création d'un Centre de Transparence, un outil similaire à l’onglet Informations et Publicités de Facebook, qui était dans les tuyaux depuis octobre dernier.

 




Search article


Découvrez...


Revue médias et synthèse : votre actualité médias facile à consulter
En savoir plus